Le Magasin des Suicides par Jean Teulé

Le magasin des suicides par Jean Teulé, 160p., Pocket, 5,40€

Résumé

Vous avez raté votre vie?

Avec nous, vous réussirez votre mort!

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable: la joie de vivre…


Biographie

Jean Teulé est l’auteur d’une dizaine de romans, tous publiés chez Julliard. Je, François Villon a reçu le prix du récit biographique. Le magasin des suicides a été traduit en quatorze langues. Darling fut adapté au cinéma. Le Montespan, prix Maison de la Presse, a été élu parmi les vingt meilleurs livres de l’année 2008 par la rédaction du magazine Le point.

Il a écrit le scénario d’une BD intitulée Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps dessinée par Florence Cestac et publiée par Dargaud, racontant la vie folle du très extravagant dessinateur Charlie Schlingo, mort en 2005 à l’âge de 49 ans.


Critique littéraire

J’en reste totalement bouche-bée… et je dois écrire une critique! Je vous avoue avoir mis quelques minutes à me remettre de mes émotions.

J’ai acheté ce livre chez Troc par pure curiosité, pour l’originalité du contenu que j’imaginais y trouver. J’ai été comme hypnotisée durant ma lecture. Cette histoire totalement sortie du commun, à prendre au second degré du début à la fin. J’avais l’impression de lire un conte, pour adultes, et on pouvait m’entendre rire à chaque page parcourue.

« Le Magasin des Suicides » est un livre à lire pour passer un agréable moment et découvrir quelque chose qui sort complètement de l’ordinaire; la capacité de l’auteur à traiter d’un sujet tabou sous l’angle de l’humour.

En tout cas pour la liste de mes prochains achats littéraires, je prépare le contenu de la bibliographie de Jean Teulé, que je vous partage plus bas.

L’auteur a un style d’écriture exceptionnel. Il va droit au but, tout en sachant nous faire ressentir l’atmosphère et les émotions des

personnages. Des personnages avec des prénoms bien particuliers, choisis pour des raisons complètement dingues, tous avec une personnalité bien distinguée et bien trempée.

On s’y attache vraiment, et aux personnages, et à l’histoire.

Un seul mot m’est sorti de la bouche en refermant le livre après l’avoir lu d’une traite: « Wouah! », et des frissons parcourant tout mon corps m’ont tenu compagnie les quelques minutes qui suivirent la fin de ma lecture.


liens

Commander Le magasin des suicides chez Pocket

Commander Le magasin des suicides chez Club

Commander Le magasin des suicides sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s