Manuel du guerrier de la lumière par Paulo Coelho

Manuel du guerrier de la lumière Paulo Coelho
Manuel du guerrier de la lumière par Paulo Coelho, 161p., J’ai lu, 4,95€

Résumé

Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, ils font partie du monde. Souvent, ils trouvent que leur vie n’a pas de sens. Mais ils n’ont pas renoncé à lui en donner un. Ils s’interrogent, refusent la passivité et le fatalisme. C’est ce qui fait d’eux des guerriers de la lumière.

Ce livre bref, simple et précieux offre une véritable synthèse de la philosophie humaniste de Paulo Coelho : un message de confiance et de vie qui a déjà touché des millions de lecteurs.


Biographie

Paulo Coelho, né à Rio de Janeiro en 1947, est l’un des écrivains les plus célèbres au monde. Tous ses romans sont des best-sellers, traduits en quatre-vingt langues.


Critique littéraire

Dans « Manuel du guerrier de la lumière » Paulo Coelho nous frappe tout en douceur par la communication d’un certain savoir-vivre que chacun de nous pourrait apprivoiser à son tour. Un savoir-vivre basé sur la gratitude, le pardon, la compassion, la compréhension, la patience, l’empathie, la persévérance; l’amour.

Il s’agit d’un recueil du savoir-faire des guerriers, de ces êtres de lumière qui, se reconnaissant toujours entre eux, sont en parfaite communion avec Dieu et donc l’Univers. Des êtres porteurs de sagesse et de joie, à qui n’échappe aucun détail source ou résultat de beauté projeté dans leur univers, qui seul suffit à leur rappeler toute la beauté et l’amour auxquels nous sommes constamment exposés et dont nous sommes affectueusement entourés.

Ce livre nous fait prendre conscience de notre force intérieure, nous apprend l’importance d’écouter sa petite voix intérieure qu’on aime appeler Intuition. Cette Intuition à qui nous oublions souvent de nous adresser, sachant pourtant pertinemment qu’elle détient toutes les réponses.

Tout en invitant chacun de vous à vous plonger dans cette lecture enrichissante, bien que très facile à lire, je vous laisse avec quatre passages de ce merveilleux manuel :

Le guerrier de la lumière sait que tout le monde a peur de tout le monde. Cette peur se manifeste en général de deux façons: par l’agressivité ou par la soumission. Ce sont les deux faces du même problème. Pour cette raison, quand il se trouve devant quelqu’un qui lui inspiré de la peur, le guerrier se rappelle que l’autre aussi ressent l’insécurité. Il a surmonté des obstacles semblables, il a traversé les mêmes difficultés. Mais il sait mieux affronter la situation. Pourquoi? Parce qu’il utilise la peur comme un moteur, et non comme un frein. Alors le guerrier apprend de l’adversaire, et il agit comme lui.

« Hitler à peut-être perdu la guerre sur le champ de bataille, mais il a finalement gagné quelque chose, dit Marek Halter. Parce que l’homme du XXème siècle à créé le camp de concentration et ressuscité la torture, et enseigné à ses semblables qu’il est possible de fermer les yeux sur les malheurs des autres. » Peut-être a-t-il raison: il y a des enfants abandonnés, des civils massacrés, des innocents incarcérés, des vieillards solitaires, des ivrognes dans le caniveau, des fous au pouvoir. Mais peut-être n’a-t-il pas du tout raison: il y a les guerriers de la lumière. Et les guerriers de la lumière n’acceptent jamais l’inacceptable.

Un guerrier de la lumière est toujours vigilant. Il ne demande pas aux autres la permission de brandir son épée. Il ne perd pas non plus de temps à expliquer ses gestes: fidèle aux décisions de Dieu, il répond de ce qu’il fait. Il regarde à ses cotés et reconnait ses amis. Il regarde derrière lui et reconnait ses adversaires. Il est implacable avec la trahison, mais ne se venge pas; il se contente d’éloigner les ennemis de sa vie, sans lutter avec eux plus longtemps qu’il n’est nécessaire. Un guerrier ne tente pas de paraître, il est.

« Donné au fou mille intelligences, et il ne voudra que la tienne », dit le proverbe arabe. Quand le guerrier de la lumière commence à planter son jardin, il remarque que son voisin est là à l’épicerie. Il aime donner son avis sur la façon de semer les actions, d’encaisser les pensées, d’arroser les conquêtes. Si le guerrier suivait ces conseils, il finirait par faire un travail qui n’est pas le sien; le jardin qu’il soignerait alors serait conforme à l’idée du voisin. Mais un véritable guerrier de la lumière sait que chaque jardin à ses mystères, que seule la main patiente du jardinier peut déchiffrer. Aussi préfère-t-il se concentrer sur le soleil, la pluie, les saisons. Il sait que le fou qui épie par-dessus le mur et donne des conseils sur le jardin d’autrui ne soigne pas ses propres plantes.


liens

Commander Le guerrier de la lumière chez Les Éditions J’ai Lu

Commander Le guerrier de la lumière chez Club

Commander Le guerrier de la lumière sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s