J’ai oublié de te dire par Jean-Claude Lanoizelez

J'ai oublié de te dire Jean-Claude Lanoizelez
J’ai oublié de te dire par Jean-Claude Lanoizelez, 396p., Mon Petit Éditeur, 21,95€ papier / 10,99€ PDF et EPUB

Résumé

En provenance de San Francisco, David Gerfault débarque à Roissy. Tandis qu’il attend son sac devant le tapis roulant, une inconnue ployant sous le poids de ses bagages lui demande de l’aide. Arrivé chez lui après avoir déposé la jeune femme du côté de Montparnasse, il constate qu’elle a oublié un ordinateur portable dans le coffre de sa voiture.

Au rythme des événements qui s’enchaînent, il comprend vite qu’il a franchi une limite au-delà de laquelle il n’y a plus de retour en arrière possible; d’ailleurs en a-t-il envie…?

De Paris à Cayenne, en passant par New York, le voilà engagé dans une lutte à armes inégales… et sans merci. Des enjeux phénoménaux sont au coeur d’un mécanisme infernal qui broie ceux qui cherchent à l’enrayer.

Une course-poursuite sans concession pour David Gerfault qui veut croire que la vérité peut être plus forte que le mensonge et les manipulations…


Biographie

Aîné, d’une famille ouvrière modeste de deux enfants, je suis né le 27 Septembre 1947 dans une petite ville du département de Saône et Loire : Montceau-Les-Mines. Installé dans le Var, à Fréjus, en 1999, j’y vis à présent 8 mois par an. Sans doute pas fait pour les « études », ou parce qu’elles n’étaient pas faites pour moi, je suis entré dans la vie active à 17 ans, évidemment sans diplôme… Tour à tour, ouvrier, employé, démarcheur en assurance, j’ai vite compris qu’il serait de bon ton de ramer plus vite si je voulais voir d’autres choses, que celles qui m’étaient promises. Cadre commercial vers le milieu des années 70 auprès d’une multinationale américaine, 1987 et le hasard m’offrait l’opportunité de rejoindre un très grand groupe français. En parallèle de mon activité principale, la décennie 1995 – 2005 m’a vu exercer un job de formateur près d’une chambre de commerce,mais aussi celui de prof vacataire auprès dune École Supérieure de Commerce de renom. Tout ça semble bien éloigné d’une quelconque activité littéraire : oui et non à la fois… Mon activité professionnelle m’a entraîné aux quatre coins du monde, j’ai bien dû faire 4 à 5 fois le tour de la planète ; perpétuel voyageur, j’ai commencé à remplir des pages ; sans but précis, sans avoir la moindre idée, de l’utilité qu’elles pourraient avoir ni de la forme qu’elles pourraient prendre, la grande majorité d’entre elles, est passée « à la trappe ». Encore indicible, l’envie d’écrire s’était pourtant solidement ancrée. Durant l’été 2009, j’ai décidé de m’y mettre vraiment, si je peux dire ; pour le plaisir, j’ai choisi la fiction contemporaine opérant dans le registre du thriller. Mon premier roman « Un moment auprès d’elle » est sorti en janvier 2012… suivi en 2013 par « Au-delà des apparences ». l’été 2014 voit sortir « J’ai oublié de te dire »…


Critique littéraire

J’étais réellement impatiente de recevoir ce Thriller que je me suis empressée de demander à Mon Petit Éditeur suite à ma lecture d’un premier ouvrage de Jean-Claude Lanoizelez « Un soir en hiver ». J’ai eu le plaisir de retrouver l’auteur et son style d’écriture resté fidèle à ma première lecture.

Encore une fois, l’auteur nous embarque dans une enquête dont les failles se font sentir dès le début ; on devine l’arrivée, qui ne saurait tarder, de nouveaux indices, de nouveaux suspects, de changement d’identité, de mensonges et de faux semblants qui compliqueront la tache du personnage principal, David Gerfault, que l’on accompagne au fil des pages à la recherche d’un criminel, qui a mis mystérieusement et discrètement fin aux jours de deux jeunes femmes dont il a récemment croisé le chemin. La haine qui se déclenche en lui suite aux scènes de crimes et eux vues des corps à présent imprégnés dans sa mémoire l’amène à découvrir coûte que coûte le coupable, et c’est dans un esprit de vengeance que David mènera son enquête, en devançant même souvent la police.

Jean-Claude Lanoizelez sait comment rendre son ouvrage accrocheur ; il a parfaitement départagé les événements qui se produisent au fil de la lecture de telle sorte que l’on en découvre de plus en plus, à un rythme de plus en plus accéléré, qui nous conduit vers une chute finale très surprenante. Au cours de l’enquête nous accompagneront David lors de ses voyages au sein de son enquête qu’il découvrira tourner autour du monde des finances, de l’aéronautique et de l’exploitation minière.

J’ai beaucoup apprécié découvrir « J’ai oublié de te dire » même si j’avoue avoir légèrement regretté une forte similitude entre ce Thriller et « Un soir en hiver » au niveau de la mise en scène de l’histoire. Si c’est votre première lecture de Jean-Claude Lanoizelez, alors, foncez!


« Le plus lâche des assassins, c’est celui qui a des remords » Jean-Paul Sartre


liens

Commander J’ai oublié de te dire chez Mon Petit Éditeur

Commander J’ai oublié de te dire chez Club

Commander J’ai oublié de te dire sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s