Le secret des noix par Jacques-Victor Caramin

 

Le secret des noix Jacques-Victor Caramin
Le secret de noix par Jacques-Victor Caramin, 326p., Éditions Persée, 22,40€ papier / 11,49€ Ebook


Résumé

Samuel est fils de paysan, malheureusement celui-ci se blesse pendant une journée de labeur aux champs. Il est transporté d’urgence au cabinet du généraliste Céline Marion. C’est là que Samuel fera la connaissance de Rebecca, fille du célèbre Lilian Schmidtz, l’un des plus gros producteurs de spiritueux de la région genevoise.

La vie de Samuel a basculé, son amour pour Rebecca est intense et fougueux. Lilian Schmidtz voit d’un œil méprisant cette liaison entre sa fille et ce misérable, comme il aime à le dire.

La tourmente régnera, les tracas, et l’injustice. L’argent et le pouvoir peuvent déplacer des montagnes, par contre l’amour peut les remettre à leurs places.


Biographie

Bonjour à tous. Je suis d’origine belge, né le 27 février, 1962 à Bruxelles, mon chemin d’adolescent fut chaotique, sinueux, jonché de haine et de désarroi, débordé par la violence d’un père alcoolique et d’une mère un peu trop soumise et complice aux agissements de son mari. Je passe le cap des études catastrophiques, redoublé d’échecs scolaires, je ne me sentais pas trop à ma place. J’enfonçais ma tête dans le bonnet d’âne, j’abandonnais le banc de classe à 14 ans pour rembourser le lait que ma mère m’avait donné ( Parole de mon géniteur). Dans la rage de ce propos je décrochais un emploi de magasinier dans un super marché où je ne voyais ni le centime, ni le fruit de mes efforts, tout se dilapidait dans l’achat répétitif de véhicules usagés que mon père explosait à tour de bras, ce qui n’avait plus rien à voir au lait reçu. Je disparaissais donc de leur vue et partait faire mon service militaire en Allemagne où j’apprenais à vivre en homme libre reconnaissant la valeur de chaque chose, un vrai virage à trois-soixante degré. Je tournais définitivement la page sur un passé néfaste et confus. Le retour ne fut pas plus glorieux et enthousiaste, la même rengaine le même train train quotidien, une vie monotone et confuse. il était temps de couper le cordon ombilical et voir ailleurs si je n’y étais pas. Aujourd’hui, cela fait plus de 20 ans que je suis routier international, je vis de la route et de mon rêve… l’écriture. Je suis un homme comblé, deux enfants Alex et Angélique et d’une femme adorable, qui me laisse libre court à mon imagination, ce pourquoi la naissance de ce premier roman, le secret des noix, que je vous invite à le lire . Il sera sans doute un bon petit roman pour vos vacances d’été… et si cela n’est pas le cas, il vous attendra sur le rebord d’une table de chevet.

Merci de me lire.


Critique littéraire

« Tout s’anéantit, tout périt, tout passe; Il n’y a que le monde qui reste. Il n’y a que le temps qui dure. » (Dumas Alexandre, 1802-1870)

Encore une fois, j’ai été époustouflée par la beauté des couvertures des livres des Éditions Persée, et plus particulièrement celle-ci.

J’ai beaucoup aimé la plume franche, directe, simple, amusante, accrocheuse et remplie d’humour de l’auteur, tout en prenant un réel plaisir à découvrir Jacques-Victor Caramin dans cette histoire forte humainement parlant, remplie d’amour, d’attachement, de combats, de loyauté, de fidélité… mais aussi de trahisons, de manipulations, de complots et de cruauté.

Nous découvrirons l’histoire d’amour entre Samuel et Rebecca; lui, issu d’une grande famille, vivant modestement, avec son grand-père et sa grand-mère; elle, vit chez ses parents dont son père n’accepte pas leur relation qui serait mauvaise pour ses affaires, alors que sa mère les trouve plutôt mignons. Les tourtereaux se voient alors en cachette, Rebecca ne manquant pas d’user de son imagination à l’invention de nouveaux plans.

Leurs vies paraissent routinières, pourtant le père de Rebecca, portant un grand secret de famille, semble dérangé par la présence, même l’existence de son unique enfant, et ne manquera pas d’user de ses moyens de fortuné pour faire, discrètement et dans le mensonge, disparaître la chair de sa chair.

« Chaque pensée est un rêve que je n’ai pu exaucer et chaque noix est une alcôve où se cachent mes rêves. » (Jacques-Victor, Caramin)

Après la disparition de Rebecca, Samuel fera preuve d’une incomparable fidélité et d’un amour sans fin, mêlant le soutien et l’intervention de ses soeurs et d’une amie de Rebecca rencontrée à l’internat, dans leur souhait commun de retrouver la jeune fille.

Ce roman nous témoigne de l’incroyable force que l’amour peut avoir afin de réunir deux âmes qui se comprennent, qui se complètent et qui sont liées l’une à l’autre pour la formidable expérience de la traversée de leur vie humaine.

L’histoire de Rebecca et de Samuel m’aura énormément touchée et j’ai adoré découvrir cet ouvrage qui me laisse avec l’impression d’avoir visionné une riche et formidable comédie dramatique. Nul doute que vous adorerez tout autant vous plonger dans Le secret des noix!


DINING IN TOKYO (3)

Je voudrais adresser mes remerciements les plus sincères à Jacques-Victor Caramin pour avoir rendu cette collaboration possible, ainsi que de m’avoir fait parvenir son formidable roman Le secret des noix, que je décrirais de talent fort prometteur dans l’univers littéraire, et pour sa gentille attention de me l’avoir dédicacé.


liens

Commander Le secret de noix chez Les Éditions Persée

Commander Le secret de noix chez Club

Commander Le secret de noix sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s