Diabolique mascarade Jean-Claude Lanoizelez

 

Diabolique mascarade Jean-Claude Lanoizelez
Diabolique mascarade par Jean-Claude Lanoizelez, 402p., Mon Petit Éditeur, 21,95€ papier / 10,99€ PDF et EPUB

Résumé

Un avion en détresse, un orage de fin du monde qui l’emmène au crash au coeur d’une région montagneuse et désertique au centre du Kenya.

De toutes les personnes à bord, elles sont deux à survivre au chaos effroyable de l’accident: Mylêna Milan et Julien Levernois. Deux inconnus qui se retrouvent agrippés l’un à l’autre et qui, en l’absence de secours rapides, vont s’épauler et partir à l’aventure pour sauver leur vie. C’est ainsi que débute leur histoire…

Une histoire dont la prolongation les conduit dans une maison perdue aux fins fonds d’une campagne française. Ils espéraient pour la circonstance, passer une soirée plaisante; malheureusement, très vite tout a dérapé.

Au petit matin, Levernois groggy a tout oublié, ou presque, des événements du début de nuit; Mylêna quant à elle, n’est plus dans la demeure…

Tenace, acharné, inébranlable malgré les difficultés et menaces dont il est l’objet, Julien Levernois s’obstinera à démêler les fils d’une énigme oppressante; il ira jusqu’au bout, là où il a rendez-vous avec son destin…


Biographie

Aîné, d’une famille ouvrière modeste de deux enfants, je suis né le 27 Septembre 1947 dans une petite ville du département de Saône et Loire : Montceau-Les-Mines. Installé dans le Var, à Fréjus, en 1999, j’y vis à présent 8 mois par an. Sans doute pas fait pour les « études », ou parce qu’elles n’étaient pas faites pour moi, je suis entré dans la vie active à 17 ans, évidemment sans diplôme… Tour à tour, ouvrier, employé, démarcheur en assurance, j’ai vite compris qu’il serait de bon ton de ramer plus vite si je voulais voir d’autres choses, que celles qui m’étaient promises. Cadre commercial vers le milieu des années 70 auprès d’une multinationale américaine, 1987 et le hasard m’offrait l’opportunité de rejoindre un très grand groupe français. En parallèle de mon activité principale, la décennie 1995 – 2005 m’a vu exercer un job de formateur près d’une chambre de commerce,mais aussi celui de prof vacataire auprès dune École Supérieure de Commerce de renom. Tout ça semble bien éloigné d’une quelconque activité littéraire : oui et non à la fois… Mon activité professionnelle m’a entraîné aux quatre coins du monde, j’ai bien dû faire 4 à 5 fois le tour de la planète ; perpétuel voyageur, j’ai commencé à remplir des pages ; sans but précis, sans avoir la moindre idée, de l’utilité qu’elles pourraient avoir ni de la forme qu’elles pourraient prendre, la grande majorité d’entre elles, est passée « à la trappe ». Encore indicible, l’envie d’écrire s’était pourtant solidement ancrée. Durant l’été 2009, j’ai décidé de m’y mettre vraiment, si je peux dire ; pour le plaisir, j’ai choisi la fiction contemporaine opérant dans le registre du thriller. Mon premier roman « Un moment auprès d’elle » est sorti en janvier 2012… suivi en 2013 par « Au-delà des apparences ». l’été 2014 voit sortir « J’ai oublié de te dire »…


Critique littéraire

« Elle vivait à Londres, lui à Paris, chacun d’eux n’ayant rien à faire dans le pays de l’autre, ils n’avaient que peu de chance de se rencontrer. Mais il survient parfois qu’une volonté supérieure, incontrôlable, en décide autrement. »

Ce fut ma troisième lecture  consécutive de Jean-Claude Lanoizelez, un troisième coup de coeur. Même si, encore une fois, la mise en place de l’histoire est proche de celle des autres Thrillers de l’auteur, j’ai néanmoins été agréablement surprise par « Diabolique mascarade » qui en plus d’être une histoire totalement envoûtante, se différencie par plusieurs aspects des autres Thrillers, je vous en parlerai plus bas;

Ici, l’auteur nous conte l’histoire vécue du côté de Julien Lavernois, personnage principal du Thriller. Celui-ci, voulant se rendre en vacances, prit un vol qu’il n’aurait pas dû; s’ensuivit un crash au Kenya dont Julien et la jeune fille qui occupait le siège à côté du sien, Mylêna Milan, sont les seuls survivants.

Se retrouvant seuls, au beau milieu de nulle part, ils vivront ensemble trois journées qui ne passeront pas sans que certains liens soient noués, qui les amèneront à se revoir très prochainement, dans des circonstances très étonnantes; Mylêna fera une demande très particulière à Julien qui n’hésitera pas à l’accepter, et dès cet instant, à son insu, à devenir l’un des maillons d’un mystérieux événement survenu 33 ans plus tôt, dont il essayera par tous les moyens possibles de démêler le vrai du faux.

Des messages imprimés à priori menaçants se mettent à arriver dans la boîte aux lettres de Julien; mais qui est le véritable ennemi au beau milieu de cette mascarade?

Avec l’aide de Nicole, son ex-femme, et d’une de ces connaissances, Monsieur Bourthaux, Julien entamera une enquête afin de découvrir la cause ce qui récemment l’a lié au meurtre de Mylêna. Comparé à mes précédentes lectures de Jean-Claude Lanoizelez, ici, le personnage principal ne collabore par avec la police, nie même avoir un quelconque rapport avec l’affaire, et, pour le plus grand plaisir des dames, une histoire d’amour entre Julien et son ex compagne Nicole se pointera à l’horizon.

Grâce à la plume drôle, claire et accrocheuse de Jean-Claude Lanoizelez, je suis directement rentrée dans l’histoire. Tout en étant dans la réflexion à laquelle invite le texte, impatiente, j’avais hâte de découvrir la suite qui ne manquait jamais de me surprendre, pour aboutir à une chute tout aussi incroyable.

Dans « Diabolique mascarade », nous découvrirons jusqu’où Julien sera prêt à aller pour démêler les noeux noués ; jusqu’où un homme est prêt à aller pour assurer sa sécurité? Sa liberté? Le temps est-il assez puissant pour empêcher une vengeance? À quel moment, dans quelles circonstances peut-on aller jusqu’à trahir ses alliés? Les liens familiaux suffisent-ils pour garder le secret d’un proche enfuit à tout jamais?

Un délicieux Thriller rempli de suspens dont la chute surprenante vous renverra directement au titre si bien choisi de l’ouvrage!

« Les enfants commencent par aimer leurs parents; devenus grands, ils les jugent; quelquefois ils les pardonnent. » Oscar Wilde


DINING IN TOKYO (3)

Je tiens à sincèrement remercier Mon Petit Éditeur pour cette collaboration!


liens

Commander Diabolique mascarade chez Mon Petit Éditeur

Commander Diabolique mascarade chez Club

Commander Diabolique mascarade sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s