Le sang d’une autre par Dominique Van Cotthem

Dominique Van Cotthem, Les Nouveaux Auteurs
Le sang d’une autre par Dominique Van Cotthem, 242p., Les Nouveaux Auteurs, 16,95€

DINING IN TOKYO

Une quête émouvante au rythme du flamenco pour guérir à tout jamais de blessures anciennes. 

Sans crier gare, Anne-Marie Germay a tout quitté: travail et famille, emportant vers le Sud sa haine, sa peine et sa colère. Dans les méandres de l’oubli, le passé ressurgit sournoisement, inévitablement. Entre la Belgique et l’Espagne, un fil s’est tendu, solide et racé comme un mouvement de flamenco, dur et fier comme l’écrin nacré d’un mensonge. Il deviendra un fil d’espoir tressé d’amour et d’amitié. Cinquante ans plus tard, à la mort de son mari, Anne-Marie se décide à sortir du silence et à retourner sur les traces de sa douloureuse histoire…


Biographie

Dominique Van Cotthem a travaillé dans la création florale durant de nombreuses années. D’autres passions animent sa vie ; la peinture, le théâtre et bien entendu, l’écriture. Le sang d’une autre est son premier roman, un deuxième est en projet.


critique littéraire

« Il mourait, là, sous mes yeux avec l’inacceptable évidence de mon impuissance à changer le cours de la vie, l’inutilité de l’amour face à un corps sur un quai d’embarquement. »

J’étais en train de me faire violence à continuer de lire un livre auquel je n’arrivais pas à accrocher, lorsque j’ai décidé d’arrêter le massacre et de me plonger dans un autre bouquin. Et c’est la magnifique plume de Dominique Van Cotthem qui a été la première à m’envoûter. J’ai eu la chance de la voir dans la vraie vie il y a peu et j’ai adoré ce qui se dégageait de cette femme douce et emplie de gentillesse. Il fallait absolument que je lise son oeuvre, qui, je trouve, lui ressemble beaucoup.

L’héroïne du roman, Anne-Marie, a 70 ans. À la mort de son mari, elle décide de faire part à sa fille, Louise, d’un grand secret de famille afin que celle-ci ne se pose jamais de questions sur ses origines et puisse connaître toutes les personnes qui ont fait partie de sa vie, de sa famille. L’histoire d’Anne-Marie commence lorsqu’après avoir fuit de ses démons du passé en partant pour l’Espagne où elle avait refait sa vie, elle revient sur ses pas et retourne en Belgique au chevet de son grand amour, Philippe Dalançon, plongé alors dans le coma. Elle va alors replonger dans ses souvenirs, nous amenant peu à peu à comprendre comment les choses en sont-elles arrivées là. Un immense mensonge qui l’a suivie toute sa vie sera révélé à sa fille, et l’attente de cette révélation nous tiendra en haleine jusqu’au bout. Vous voudrez absolument savoir!

« Comprendrait-il un jour combien je voulais l’aimer ? »

Dès les premières lignes lues, j’ai été frappée par la beauté de la plume qui m’a emportée. C’est un roman très riche, que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, touchant et accrocheur. Une histoire très prenante prenant place au milieu de plusieurs personnages qui nous deviennent vite familiers et aux sentiments desquels il nous est facile de nous identifier. Une lecture saisissante à lire lors d’un moment de détente, en profitant de l’incroyable beauté du texte.

« Malheureusement, on ne répare pas le passé et, même si on le pouvait, il y aurait trop à réparer. »

Dominique Van Cotthem sera en dédicace au Club de Belle-île à Liège ce 9 décembre


Commander livre

Commander Le sang d’une autre chez Les Nouveaux Auteurs

Commander Le sang d’une autre chez Club

Commander Le sang d’une autre sur Amazon


Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette critique.

À bientôt!

Le Blog Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s