Bon retour à la maison par Debbie Macomber

Bon retour à la maison par Debbie Macomber, 336p., Éditions Charleston, 19,90€

Résumé

En grandissant, Cassie Carter et ses soeurs, Karen et Nichole, étaient extrêmement proches. Jusqu’à ce qu’un événement les sépare… Après l’université, Cassie a fui sa maison pour épouser un homme mauvais, jetant aux orties ses études et brisant le coeur de ses parents.

Cassie avait toujours été la préférée de son père, un sentiment qui pesait beaucoup sur ses soeurs et a rendu sa décision encore plus incompréhensible. À maintenant 31 ans, Cassie est de retour à Washington, après avoir quitté Seattle avec sa fille, espérant laisser son passé derrière elle. Après avoir mis fin à un mariage compliqué, elle tente de reconstruire le puzzle de sa vie. Malgré ses tentatives, elle n’a jamais réussi à faire la paix avec ses soeurs. Karen, la plus âgée, est une femme et une mère occupée, entre sa carrière et l’éducation de ses deux enfants. Et Nichole, la plus jeune, est une mère au foyer dont le mari passe tous les caprices.

Mais un jour, Cassie reçoit une lettre de Karen, qui lui offre ce que la jeune femme pense être une chance de se réconcilier. Et alors que Cassie se permet de croire à l’avenir, en s’excusant auprès de ses soeurs et en trouvant l’amour, elle réalise le pouvoir de la compassion, et la possibilité d’un nouveau départ…

Un merveilleux roman sur la persévérance et la confiance, un voyage excitant à travers les challenges et les joies de la vie.


Biographie

Avec plus de 160 millions de livres vendus, traduits dans 23 langues, Debbie Macomber est l’une des romancières les plus populaires du monde. Elle a reçu de nombreux prix, dont le prestigieux RITA et RT Book Reviews Awards. Elle est l’auteure de plusieurs romans aux éditions Charleston, dont La mélodie de l’été et Une nouvelle chance.


Mon avis

J’ai fait beaucoup de chemin, c’est vrai, mais il m’en reste encore plus à faire. Je n’en suis pas au stade où je peux donner mon coeur. Et d’ailleurs, que sais-je de l’amour et des relations? Ce serait la chose la plus facile au monde que de tomber amoureuse de toi. Je n’en suis pas loin et ça me fiche une peur bleue.

N’ayant jamais lu du Debbie Macomber, c’est avec son nouveau roman que je la découvre. Je me suis empressée de la lire, guidée par ma curiosité quant à la quatrième de couverture. Je n’ai pas fait attention à la maison d’édition qui a publié le livre et ce n’est qu’au milieu de ma lecture, que je me rends compte que je tiens entre les mains un roman du genre chick lit, le genre de romans que je fuis d’habitude;

Caissie vit avec sa fille Amiee et commence tout juste à construire une nouvelle vie après avoir eu le courage de fuir un mari violent. Ayant fuit de la maison, enceinte, à l’âge de 18 ans, Caissie n’a plus eu de contacts avec ses soeurs, Karen et Nichole, et n’a pas su assister aux obsèques de ses parents. Jonglant entre son travail de coiffeuse et son bénévolat à l’association Habitat grâce à laquelle elle et sa fille vont prochainement obtenir une maison, elle reçoit un jour un coup de fil de sa soeur aînée, Karen. Sera-t-il possible de pardonner, oublier le passé et refaire connaissance après tant d’années? Steve, qui travaille pour l’association Habitat également, arrivera-t-il à faire en sorte que Caissie fasse de nouveau confiance à un homme? Comment se reconstruire après un tel passé?

La communication terminée, elle tendit la main vers sa tablette. Laurie, étendue à côté d’elle, lisait tranquillement. C’était la marque d’une amitié solide, songea Nichole. Elles pouvaient être bien ensemble sans avoir à bavarder constamment.

Malgré son genre, l’ouvrage a su me tenir en haleine grâce à un style d’écriture fluide, scénarisé  et bourré de dialogues. L’auteure nous embraque directement dans l’histoire où les événements s’enchaînent. Plus on avance dans les pages, et plus on s’attache aux personnages à la personnalité bien définie, suivant leur vie au jour le jour et faisant de plus en plus connaissance avec leur passé.

Ce n’est pas le genre de roman que je relirais ou vers lequel je me dirigerais pour ma prochaine lecture, néanmoins je dois avouer avoir pris un certain plaisir à parcourir ses pages. C’est une lecture légère et rafraîchissante, avec laquelle on se laisse facilement aller à la détente. Une lecture idéale lorsqu’on a besoin de faire une pause avec le monde extérieur sans pour autant s’encombrer les méninges. C’est un livre que je conseille à toutes les amatrices de lecture féminine! 

Peut-être que chacun attend toujours l’approbation des autres.


Liens utiles

ff

Je vous remercie d’avoir choisi de lire cette chronique. À bientôt!
Capture

 

 


3 réflexions sur “Bon retour à la maison par Debbie Macomber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s