Citations « Regards sur l’invisible » de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Regards sur l'invisible Omraam Mikhaël Aïvanhov Éditions Prosveta citations extrait wordpress blog littéraire

 

 

Oui, la vie, la vie intérieure, spirituelle, peut être étudiée et avec plus d’exactitude encore que le plan physique, mais à condition d’avoir développé ces instruments de précision absolue que sont les organes spirituels. Tant qu’on ne les a pas développés, on n’a pas le droit de nier la réalité du monde invisible. D’ailleurs, même ses cinq sens, l’homme ne les a pas tellement développés. Certains animaux voient, entendent, flairent, captent des manifestations que nous sommes incapables de percevoir: des odeurs, des ultra-sons, certaines radiations lumineuses ou encore certains signes annonciateurs d’orage, de tremblements de terre, d’épidémie, etc.
La seule attitude raisonnable que peuvent donc prendre les scientifiques, c’est de dire: « L’état de nos connaissances ne nous permet pas de nous prononcer, nous devons encore étudier la question. » Mais au lieu de cela, ils se prononcent et ils induisent l’humanité en erreur. Ils sont donc responsables et un jour ils vont le payer très cher, car leur responsabilité est enregistrée et le Ciel est implacable pour ceux qui trompent les humains.

 

Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour ce qui est visible? Et pendant ce temps l’invisible est là, complètement abandonné. Eh bien, désormais, il faut changer d’attitude: le monde invisible est une réalité et une réalité plus importante que le monde visible, c’est donc de lui qu’il faut s’occuper avant tout.
Et quand vous vous concentrez sur ce travail intérieur, vous sentez que tout ce que vous êtes en train de vivre de pur, de lumineux vous lie à d’autres existences, d’autres courants jusqu’à l’infini. Tant que vous concentrez votre attention uniquement sur le monde visible, matériel, vous vous limitez, vous vous appauvrissez et vous vous matérialisez, vous aussi. Alors que si vous travaillez avec le monde invisible qui est la richesse, qui est l’immensité, vous vous liez à toutes ces forces créatrices, toutes ces entités lumineuses qui circulent à travers les étoiles, les constellations, tous les mondes qui peuplent l’univers, et vous goûtez la vie divine.

 

La connaissance synthétique manque donc à l’intellect, et il ne peut pas avoir non plus une connaissance de l’intérieur. C’est pourquoi il ne permet pas à l’homme de se prononcer correctement sur les êtres et les situations, et c’est l’origine d’innombrables erreurs et malentendus. Bien sûr, en accumulant pendant longtemps un grand nombre d’éléments, on peut arriver à avoir une vue de la totalité, mais combien de temps cela prendra-t-il? Et il y aura toujours des éléments subtils, impalpables, que l’intellect ne pourra pas saisir. Quand vous rencontrez quelqu’un, vous ne pouvez pas connaître d’un seul coup tous ses défauts, ses qualités, ses vertus. Il faut le fréquenter longtemps pour cela. La seule façon de connaître instantanément un être dans sa totalité, c’est de développer l’intuition qui est une manifestation de l’esprit. L’intuition n’a besoin d’aucun élément pour juger: elle pénètre instantanément au coeur des êtres et des choses et se prononce aussitôt sans jamais se tromper. Il n’y a rien de caché pour elle, elle seule peut connaître la réalité dans sa totalité.

 

Si vous avez un amour irrésistible envers tout ce qui est grand, noble, juste, beau, si vous travaillez de tout votre coeur, de toute votre pensée, de toute votre volonté pour l’atteindre et le réaliser, votre avenir est tout tracé: vous vivrez un jour dans des conditions qui correspondent à vos aspirations, à votre idéal. Voilà l’essentiel à savoir sur votre avenir. Tout le reste: les possessions, la gloire, les relations avec tel homme ou telle femme, et même la santé, c’est secondaire parce que c’est passager, cela peut vous être donné et repris. Il ne vous restera véritablement un jour que ce qui correspond exactement aux aspirations de votre âme et de votre esprit.

 

Quant à la majorité des humains, n’en parlons pas: pour eux, l’essentiel, c’est de réussir matériellement, de goûter tous les plaisirs, de satisfaire leurs ambitions, et la purification est à la dernière place. Ils passent leur temps à s’obscurcir, se salir, et ensuite ils sont étonnés de se retrouver dans des états déplorables. C’est parce qu’ils vivent une vie impure, tout simplement, et ils ne savent même pas ce qui est pur et ce qui est impur. Pourtant, c’est la première chose qu’il faut connaître afin de pouvoir faire un triage. Le triage, tout le monde le fait chaque jour pour la nourriture en enlevant, selon les aliments, les arêtes, la peau, les pépins, le noyau ou quelque autre partie non comestible. Eh bien, il faut apprendre à le faire aussi pour cette autre nourriture que sont les pensées et les sentiments, afin d’en éliminer tous les éléments d’égoïsme, d’agressivité, d’injustice. Voilà la tâche la plus importante pour le disciple, et du moment que c’est la tâche la plus importante, il faut lui consacrer beaucoup de temps tous les jours. Le reste n’a aucune importance à côté de la question du triangle des pensées et des sentiments. Car toutes vos activités seront empoisonnées tant que cette question n’aura pas été correctement réglée.

 

Quand on lit le livre de la Genèse, on découvre que le premier événement de la création fut l’apparition de la lumière. Le premier jour, Dieu dit: « Quel la lumière soit! » La lumière a donc été la première créature que Dieu fit sortir du chaos. Le deuxième jour, Dieu sépara les eaux d’en haut et des eaux d’en bas. Le troisième jour, Il rassembla les eaux en un seul lieu pour faire place à la terre, afin qu’elle produise des semences. Et c’est le quatrième jour qu’Il créa le soleil, la lune et les étoiles… Mais alors, quelle était cette lumière créée au premier jour, s’il n’y avait pas encore le soleil? C’était la lumière primordiale qui n’est pas celle du soleil que nous voyons et grâce à laquelle nous avons aussi la possibilité de voir.
Il existe donc en réalité deux sortes de lumière: la lumière visible et la lumière invisible qui est la quintessence de la création. Certaines langues d’ailleurs, donnent à ces deux sortes de lumière un nom différent. C’est ainsi qu’en bulgare, par exemple, il y a deux mots: « svétlina » et « vidélina ». Le mot « svétlina » désigne la lumière physique et il est formé sur la racine du verbe qui signifie briller. Le mot « vidélina » désigne la lumière spirituelle et il est formé sur la racine du verbe qui signifie voir. Car seule la lumière spirituelle peut nous donner la véritable vision. Et puisque c’est par elle que le monde a été créé, c’est elle qui nous révèle les secrets de la création.

 

Si vous voulez entrer en communication avec les entités célestes, voir la splendeur divine, vous devez purifier, élargir votre conscience et travailler pour le plus haut idéal: la fraternité entre les hommes, le Royaume de Dieu. À ce moment-là, vos émanations deviendront pures, vos vibrations plus subtiles, et non seulement les esprits lumineux vous laisseront accéder jusqu’à eux, mais ils viendront vous visiter, car ils trouveront en vous leur nourriture…

 

Les Initiés savent l’importance cosmique de créer des images sublimes qui contribueront à la transformation du genre humain. Les gens ordinaires qui ne les comprennent pas, les traient d’illuminés qui se bercent de rêves chimériques, tandis qu’eux-mêmes, les pieds sur terre, évidemment ils se trouvent parfaitement éveillés, car passer sa vie à brasser la matière, c’est ça, pour eux, être éveillé. Eh bien, non, aux yeux d’un Initié, ils somnolent, ils ronflent! Leur vie n’est qu’un long sommeil agité de temps en temps de quelques soubresauts.

 

 

Alors, quels que soient les événements que vous ayez à traverser, même les plus pénibles, pensez que votre vie sur la terre n’est qu’un rêve. Un jour, quand vous vous réveillerez, vous direz: « Quelle bêtise, j’ai cru que c’était vrai! »
L’homme descend sur la terre où il se livre à toutes sortes d’activités afin de connaître la matière, et ensuite, quand il retourne dans l’autre monde, même s’il a appris beaucoup de choses, il doit reconnaître que la réalité n’était pas là… Oui, nous ne sommes qu’un rêve de l’être divin qui est en nous; nous dormons et nous devons nous réveiller. Mais comment nous réveiller? En pensant à notre Moi supérieur, en nous concentrant sur lui, en nous identifiant à lui. Peu à peu, notre conscience ordinaire commencera à s’unir à la conscience de notre Moi supérieur, la superconscience. Cette union, c’est cela le véritable réveil.

 

Il a dû vous arriver de vous réveiller le matin avec la sensation qu’un éclaircissement s’était fait dans votre conscience. Vous ne savez pas exactement ni où ni comment, vous sentez seulement que vous avez appris quelque chose de nouveau et de précieux. Ce sont des entités divines qui vous ont fait pendant la nuit des révélations. Ce qu’on enseigne dans les écoles et les universités n’est le plus souvent qu’un lointain reflet de la vérité. La véritable réalité des choses, vous ne pouvez l’apprendre qu’en haut.

 

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Éditions Prosveta

 

Capture

 

 

 

 

Marque-page, signet, pierre naturelle

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s