Maudit Graal par Anthony Horowitz

Sur l’île du crâne, c’est l’effervescence :

le Graal Maudit va être remis au dernier élève de l’école dans quelques jours.

David est sûr de remporter le prix ! Pourtant, rien ne se passe comme prévu. Et ce qu’il découvre est plus terrible encore : ce n’est pas lui qui est menacé, c’est le Graal Maudit et peut-être même l’île du crâne… … Lire la suite Maudit Graal par Anthony Horowitz

L’île du crâne par Anthony Horowitz

« Une femme se dressait sur le seuil. L’espace d’un instant, un éclair jeta sur son visage une lumière bleue. Elle sourit et David s’aperçut qu’elle était, finalement, un être humain. De fait, après les monstres qu’étaient Gregor et le Capitaine Blaindesang, son apparence normale avait quelque chose de rassurant. Elle était petite et dodue, avec des joues rondes et des cheveux gris noués en chignon. Elle portait des vêtements démodés de style victorien, avec un col montant attaché sous le menton par une broche en argent. Environ cinquante ans, la peau  ridée, des yeux qui clignaient derrière les demi-lunettes à monture d’or, elle rappela fugitivement à David sa grand-mère. Puis il remarqua la légère moustache qui ornait sa lèvre supérieure et il décida qu’elle lui rappelait aussi son grand-père. »
Lire la suite L’île du crâne par Anthony Horowitz

L’étrange hôtel de Secrets’ Hill par Kate Milford

IMAGINE… Tu vis avec tes parents dans un hôtel immense, perché tout en haut d’une colline. Dans cette demeure, les portes grimpent, les marches couinent et le bois craque. Mais tu y es habitué. Cet hôtel, c’est ta maison, tu la connais par cœur. Soudain, cinq clients se présentent sans avoir réservé. Des clients qui semblent tous s’intéresser de près à ta villa et à son histoire. Comme s’ils y cherchaient quelque chose…

Alors, tu te cales près du radiateur, tu bois ton chocolat chaud à la guimauve… et tu ouvres l’œil.

Car ils ont peut-être raison, ces étrangers: et si ta maison n’avait pas révélé tous ses secrets? … Lire la suite L’étrange hôtel de Secrets’ Hill par Kate Milford